Un bref aperçu de quelques actions autour et alentours des images de la nidification des cigognes noires.

Le 02 mars, installation de la caméra et du micro, bien en amont du retour des cigognes de leur migration africaine.
Le matériel est placé dans l’arbre par Simon de Voghel, aussi à l’aise là haut que le commun des mortels sur le plancher des vaches …
Voir, avec grand intérêt, le site web de Simon et les propositions qu’il vous fait d’explorations aériennes : www.grimpedarbres.be

Décentrage de la caméra et de la gaine protectrice du micro par rapport au nid pour un cadrage optimal. Réglages fins tant du cadrage que du focus. Dernière vérification de l’étanchéité des connections.

Choix de l’énergie solaire pour garantir la charge des batteries approvisionnant l’ordinateur et la caméra. Deux panneaux solaires sont installés dans une clairière de la hêtraie, à plus de 300 m du nid.

Vérification du fonctionnement correct de l’onduleur

Mise en série des deux batteries, placement d’un transformateur pour générer du 220 Volts alimentant l’ordinateur Linutop qui enregistre et stocke les images et le son de la webcam

Ecran du Linutop pour une vision en direct sur le terrain ainsi que d’éventuels changements de paramètres de la caméra.
L’ordinateur enregistre sur une clé USB jusqu’à 48 heures d’images en haute définition. Celles-ci sont ensuite visionnées, sélectionnées, montées et mise en ligne sur ce site … quand les bénévoles de SOLON en trouvent le temps et que la technique ne les lâche pas !!!

Un grand merci à ceux qui se relaient sur cette aventure un peu folle mais qui nous a déjà tellement appris sur cette espèce fabuleuse.
Une palme toute particulière à Stan et aux centaines d’heures, accumulées depuis quatre ans, de lutte contre les secrets de l’informatique capricieuse, les programmes foireux, les transformateurs récalcitrants, les sons inaudibles … Le tout géré avec la même éternelle belle humeur