Vivre 5 mois dans l’intimité d’un couple de cigognes noires et de ses jeunes …

L’observation d’une nidification de cigognes noires est une expérience passionnante mais malheureusement réservée, en pleine nature, à quelques très rares privilégiés.
C’est que la cigogne noire est très farouche et que toute forme de dérangement peut ruiner une tentative de nidification.

31 mars 2010 : Découverte du 3eme oeuf. La femelle passe la nuit seul au nid.

30 mars 2010 : Couvaison et 2 adultes au nid

28 mars 2010 : Découverte, en milieu nuit, du deuxième oeuf. Activités au nid, le jour, des deux adultes.

27 mars 2010 : Ponte du premier oeuf dans la nuit du 25 au 26, vers 4h30.

26 mars 2010 : Diverses séquences d’accouplement et de toilettage, parfois mutuel

25 mars 2010 : Observation incroyable aujourd’hui avec l’intrusion sur le nid d’un troisième adulte … suivie rapidement d’une virulente bagarre!

24 mars 2010 : Le nid change rapidement d’aspect, grâçe aux apports de branches et de mousses incessants que le mâle effectue, seul.

23 mars 2010 : séquence tant attendue et espérée, découvrez les premières images d’accouplements. Instants rares et captivants dans l’intimité du couple de cigogne.

21 mars 2010 : Le couple est cette fois réuni. Vision de nuit, départ matinal, longue approche en vol, transport de branches et retrouvailles au nid en début de nuit.

18 mars 2010

17 mars 2010

14 mars 2010 – Le nid sert principalement de dortoir. L’oiseau est toujours seule sur le nid.

13 mars 2010 – premières images: de retour d’afrique la cigogne se pose pour une première fois sur le nid… notez les visites d’une buse, d’un grand corbeau ou encore d’un chevreuil au pied du nid.

En février, des webcams ont été installées sur trois nids de cigognes noires en Région wallonne. Trois nids pour garantir le succès de l’opération et les chances de reprise des nids par les oiseaux. Le matériel de réception des images se trouve à plus de 100 mètres du nid, totalement à l’abri du regard des oiseaux.
La caméra déclenche dès qu’elle perçoit un mouvement. En février, nous avons collectés des images de mésanges venant grappiller de la nourriture sur l’assisse des nids. Le mouvement des branches, lors des grands coups de vents, nous a également fourni des images de nid … vide mais fortement bousculé.
Et enfin, le 17 mars, en fin d’après midi, la caméra déclenche sur le retour du premier partenaire du couple. Quelques tout derniers coups d’ailes pour rejoindre un nid, quitté il y a près de 6 mois, pour un long aller-retour africain et près de 8000 kms parcourus. Mais un retour avec la certitude de l’oiseau qui sait ce qu’il rejoint et pourquoi il le rejoint. La première cigogne de retour passe cette nuit du 17 mars au nid. Elle le quitte au lever du jour le 18 pour y revenir en début de soirée. Elle passera les nuits suivantes au nid. La patiente attente du retour de migration du partenaire a débuté pour la première arrivée.