Si ses dégâts économiques causés à l’agriculture sont bien mesurés et largement étayés, l’influence du sanglier sur la biodiversité commence de plus en plus à faire parler d’elle et génère des études scientifiques et des plans d’actions.
Des études menées dans différents pays européens (voir fichiers PDF joints : Pays-Bas : adder sanglier Meinweg.PDF, Italie : sanglier serpents Italie.PDF, Allemagne : sanglier vipère.PDF) indiquent une relation claire entre les populations de reptiles (singulièrement la vipère péliade) et les densités trop élevées de sangliers. Si la raréfaction des reptiles n’est pas, comme la majeure partie des problématiques environnementales, mono-causale, les surdensités de sangliers n’en restent pas moins un facteur aggravant voire déterminant.
Dans le plan d’action vipère en Région wallonne, cette cause de raréfaction des populations de reptiles est également mise en évidence. (voir pages 22 et 23 du plan d’action vipère.pdf)
adder sanglier Meinweg
sangliers serpents Italie
sanglier_vipère
plan d’actions vipere’