Proies de plus petite taille et moins abondantes que lors des campagnes de suivi 2010, 2011 et 2012. Tous les ruisseaux du plateau sont en crue avec un niveau d’eau très élevé et un courant rapide. La difficulté d’y pêcher doit être bien réelle. Par ailleurs beaucoup plus d’observations de cigognes noires en forêt sur des fossés de drainage, des petites mares voire en pleine fagne. Un repli probable vers les batraciens