Aussi déprimant Outre Quiévrain qu'en Périgord

Toutes les questions que vous souhaitez nous poser, vos réactions & vos avis sur notre asbl Solon et nos actions. Comment devenir membre et pourquoi? c'est ici!
Message
Auteur
Gérard WOLTERS
Messages : 3
Inscription : lun. sept. 12, 2011 6:30 pm
Localisation : FRANCE, 24480 CADOUIN

Aussi déprimant Outre Quiévrain qu'en Périgord

#1 Message par Gérard WOLTERS » jeu. sept. 29, 2011 3:29 pm

Huit jours après notre comptage au brâme et le comptage des hardes de brâme au phare le lendemain soir, notre constat est mitigé :
Sur un brâme apparemment calme, 102 bramants recensés en très nette augmentation malgré deux ans de pression de chasse accrue mais principalement sur les biches pour baisser la population (2009 : 85, 2010 :77, 2011 : 102 !)
Les hardes de brâme : rares, nombreux cerfs seuls, groupes de 1 à 2 biches avec leurs suite, rares groupes plus importants, un de 8 non coiffés, l'autre en plein coeur du hot-spot de mâles : 17 non coiffés.
Mais laisser vielllir nos cerfs, que nenni.
La seule mesure qui faute de mieux donne un maigre espoir, est un laisser-faire du tir en battue, où les catégories de males ont été supprimées (Si! vous avez bien lu ! : plus de CM1 (- de 8 à pointes sommitales), ni CM2 (empaumures et plus de 8), ce qui n'était pourtant pas bien terrible).
Espoir parce qu'en battue, c'est probablement les jeunes qui vont sortir les premiers ... c'est bien maigre pour se consoler !
Le tir d'approche au brâme a donné son lot habituel d'adultes moyens voire de sub-adultes.
Et pourtant l'an dernier une 1/2 mue trouvée avec un sceau comme une soucoupe de petite tasse, ma main ne reussit pas à faire le tour à la base du bois, il s'en manque de 5-6 cm, poids du bois à l'estimation 5 petits kgs, et 10 pointes ! Ce vieux rusé vivait après son brame dans un territoire de bordure, où le plan de chasse était inexistant.
Au lire de votre actualité sur les AGW, c'est aussi difficle chez vous de faire passer des idées pourtant si simples dans le crâne épais de certains chasseurs et gestionnaires !
Courage quand même, à force de frotter le nez de ceux là dans ces échecs il en sortira bien quelque chose de bon un jour !

lougo
Messages : 40
Inscription : mer. juin 18, 2008 7:57 pm
Localisation : clavier

Re: Aussi déprimant Outre Quiévrain qu'en Périgord

#2 Message par lougo » jeu. sept. 29, 2011 6:16 pm

C'est très bien de préciser de "certains chasseurs et de gestionnaires" .
Il y a effectivement de très bons chasseurs et gestionnaires qui patissent à cause de mauvais chasseurs malheureusement trop nombreux.

rykowisko
Messages : 3
Inscription : mar. mars 13, 2012 10:40 am

Re: Aussi déprimant Outre Quiévrain qu'en Périgord

#3 Message par rykowisko » jeu. juil. 19, 2012 8:45 am

Exact, il y a de très bons chasseurs ! Des chasseurs qui ont l'irrépressible souci de donner son plein sens au mot "ETHIQUE" et, pour cela, apprennent, en bref évoluent. En corollaire, le cerf existe encore... Tout bien considéré, notre Terre est un paradis divin peuplé de barbares et balayer ceci d'un revers dédaigneux, c'est entretenir une mortelle illusion.Les bons chasseurs -la minorité hélas- ne sont qu'un échantillon de l'exact reflet de la Société toute entière. Dieu merci, le forum de Solon permet d'entretenir et de fortifier l'espoir.

Claude Hettier de Boislambert commence son livre "Les fers de l'espoir" -Plon 1978- par cette très belle citation d'Aragon :
"C'est déjà bien assez de pouvoir un moment
Ebranler de l'épaule à sa faible manière
La roue énorme de l'histoire dans l'ornière
Qu'elle retombe après toi plus pesamment

Car rien plus désormais ne pourra jamais faire
Qu'elle n'ait pas un peu cédé sous ta poussée.
Tu peux t'agenouiller, vieille bête blessée,
L'espoir heureusement tient d'autres dans ses fers."

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités